« Inventons la Métropole du Grand Paris » Les 40 sites candidats sont annoncés !

Patrick OLLIER, président de la Métropole du Grand Paris, a dévoilé aujourd’hui la liste des 40 sites candidats à la deuxième édition de l’appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » lors d’une conférence organisée à l’occasion du MIPIM. Cet événement a été animé par le journaliste Patrick POIVRE D’ARVOR en présence d’Éric CESARI, vice-président à l’immobilier d’entreprises et aux quartiers d’affaires, Laurent RIVOIRE, vice-président au Développement sportif, Jean-Marc NICOLLE, maire du Kremlin-Bicêtre et président du Forum métropolitain, Valérie MAYER-BLIMONT, conseillère métropolitaine déléguée auprès du président ainsi que Meka BRUNEL, présidente du Conseil de Développement de la Métropole, directrice générale de Gecina.

Plus de 800 personnes, réparties dans la salle de conférence et aux abords immédiats, ont assisté à ce lancement au Palais des Festivals à Cannes.

 

Retrouvez ici les fiches techniques des 40 sites.

 

 

Les 40 sites candidats sont répartis sur 30 villes et trois de ces sites ont déjà pu être visités par des équipes conduites par les membres du Bureau. Patrick OLLIER souligne : « Convaincu de la dynamique permise par ces appels à projets, fort des enseignements de la première édition et conscient des professionnels de l’immobilier, j’ai souhaité engager sans délai cette deuxième édition. Refaire la ville sur la ville sera l’axe majeur de cette consultation. »

Le calendrier reste le même que celui de la première édition : phase de candidatures d’ici fin juillet 2018, jurys pour une première sélection des candidats en septembre ; engagement de la seconde phase d’octobre 2018 à fin février 2019 ; jurys de sélection des lauréats en mai 2019.
Dans le cahier des charges de la consultation, des orientations générales seront données afin d’inviter les candidats à formuler des propositions innovantes sur : les usages, le logement intelligent, la transition énergétique, la nature en ville, la revitalisation des centres-villes et le numérique.