La Métropole du Grand Paris adopte le premier arrêt de son Plan métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement (PMHH)

 

Le vote du Conseil métropolitain du 28 juin est historique avec l'adoption du 1er arrêt du PMHH pour 7.2 millions d'habitants et 131 communes !

 

Composé d’un diagnostic, d’orientations et d’un programme d’actions, le 1er arrêt du PMHH se fonde sur des objectifs fixés par les communes dans le cadre de leurs politiques de l’Habitat. Le Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement est issu des volontés des maires. Il aura vocation à se substituer aux Plans Locaux de l’Habitat (PLH) communaux et intercommunaux existants.

La délibération concernant le PMHH, qui résulte de 18 mois de travail intense, a été présentée par Christian DUPUY, conseiller délégué à la Politique du Logement, Olivier KLEIN, vice-président délégué à l’Habitat et à la Mixité, Michel LEPRETRE, vice-président délégué au suivi des Politiques Territoriales de l'Habitat, Denis CAHENZLI, vice-président délégué à l’Amélioration du parc immobilier bâti, à la réhabilitation et résorption de l’habitat insalubre, et Patrick JARRY, président de la Commission « Habitat et logement ».

Le premier arrêt du PMHH constitue un point de départ qui ouvre une période de concertation avec les communes et les établissements publics territoriaux (EP)T d’ici au 2ème arrêt qui doit intervenir en décembre 2018.

A l’issue du 2ème arrêt, le PMHH sera transmis au préfet de Région qui saisira le Comité Régional de l’Habitat et de l’Hébergement (CRHH). Le PMHH deviendra exécutoire à la fin du 1er semestre 2019 après un 3ème examen en Conseil métropolitain.

 

« Les éléments rassemblés dans le diagnostic et le travail d’échanges réalisé avec les communes et les EPT ont été au cœur de notre démarche », a précisé Christian DUPUY.

« La Métropole est un interlocuteur fort pour les bailleurs à l’échelle métropolitaine », selon Olivier KLEIN.

Patrick JARRY a rappelé « Ce projet fait l’objet d’un consensus parce qu’il est issu d’un travail constant de recherche de convergence par les élus ».

« Je souhaite qu’une conférence métropolitaine soit organisée, sous l’égide des vice-présidents concernés et du président de la commission « Habitat et logement, avec les bailleurs et les Etablissements publics territoriaux avant le deuxième arrêt du projet de PMHH programmé pour décembre 2018 », a insisté Patrick OLLIER.

 

 

D’autres délibérations ont été adoptées lors de ce Conseil métropolitain.

 

Sur le rapport de Georges SIFFREDI, vice-président délégué à l’Aménagement du Territoire Métropolitain, la convention de financement avec l’établissement public Paris La Défense a été adoptée par le Conseil. La Métropole participera à hauteur de de 28 M€ sur dix ans, soit 2.8 M€ par an.

 

Le Pacte pour une logistique métropolitaine a été adopté à l’unanimité par le Conseil métropolitain. Le président de la Métropole du Grand Paris a salué la qualité du travail élaboré par le groupe « logistique métropolitaine » installé fin août 2017 et piloté par Patrick BRAOUEZEC, vice-président délégué à la logistique métropolitaine, Jean-Bernard BROS, adjoint au maire de Paris et Jean-Michel GENESTIER, maire du Raincy.

 

Dans le cadre de sa compétence GEMAPI, la Métropole du Grand Paris a apporté son soutien à la réouverture de la Bièvre sur les communes d’Arcueil et Gentilly en confirmant l’engagement pris par le président OLLIER d’apporter 2.5 millions d’euros sur 3 ans à ce projet. Sur le rapport de Sylvain BERRIOS, vice-président délégué aux milieux aquatiques et à la prévention des inondations, la convention de financement avec le Conseil départemental du Val-de-Marne a été votée à l’unanimité.