La Métropole du Grand Paris s’engage pour la qualité de l’air !

 

Le Conseil de la Métropole du Grand Paris, réuni ce lundi 12 novembre 2018, a adopté le projet de mise en place d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) métropolitaine qui interdira les véhicules polluants disposant des pastilles Crit’Air 5 et non classés à l’intérieur du périmètre de l’A86 à partir du 1er juillet 2019. Il s’agit de l’une des mesures les plus efficaces pour lutter contre la pollution de l’air et pour, à terme, mieux respirer et mieux vivre au sein de la Métropole.

 

Il existe déjà des ZFE dans 227 villes ou aires métropolitaines en Europe. La ZFE métropolitaine concernera 79 communes et s’appliquera, à compter de juillet 2019, aux véhicules Crit’Air 5 et non classés, quelle que soit leur motorisation (diesel ou essence). Pour les particuliers, cela correspond à un total de 118 000 véhicules immatriculés soit moins de 1% de l’ensemble du parc roulant.

Cette action a un effet bénéfique sur la santé de 5,6 millions d’habitants et répond à une urgence à la fois sanitaire (5000 décès prématurés par an sur le territoire de la Métropole), climatique (dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat - GIEC) et juridique (loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et les directives européennes sur la qualité de l'air).

 

« Aujourd’hui, nous prenons une mesure historique. Nous avons un courage collectif pour prendre une décision en faveur de la santé publique de nos citoyens », précise Patrick OLLIER.

« La pollution tue, aujourd’hui, il n’y a plus de place pour la controverse au sein de la Métropole du Grand Paris », rappelle Daniel GUIRAUD.

 

La mise en place de la ZFE s’accompagne nécessairement de dispositifs d’aides au renouvellement des véhicules.

Le Président de la Métropole a pris à cet effet l’engagement de constituer en lien avec l’Etat, la Ville de Paris et la Région, un guichet unique des aides, déjà attribuées par ces différentes institutions. L’aide de la Métropole est déjà cumulable avec la prime à la conversion de l’Etat et le bonus écologique. « Métropole roule propre ! » est un dispositif d’aide allant de 3000€ à 5000€, selon les revenus du ménage, destiné aux particuliers métropolitains qui souhaitent remplacer leur véhicule Crit’Air 5 ou non classé, quel que soit le type de motorisation, par un véhicule non polluant.

 

Patrick OLLIER a pris l’engagement en séance de constituer, dans le cadre de la gouvernance partagée, des groupes de travail. L’un sera dédié à la définition de critères, pour les revenus les plus modestes, par rapport aux aides qui sont attribuées par la Métropole, et l’autre sera consacré aux mesures alternatives à la voiture pouvant être instaurées. A ce titre, le Président OLLIER a rappelé avoir écrit à la Présidente de la Région Ile-de-France, à la Présidente d’Ile-de-France Mobilités et au Préfet de Région, pour garantir la mise en service du Grand Paris Express dans les délais et étudier les solutions transitoires afin d’assurer le report modal des usagers.

 

Sur proposition du groupe « Ecologistes et citoyens », les élus métropolitains ont adopté, à la quasi-unanimité, un vœu repris à son compte et modifié par l’exécutif, proposant une série de mesures pouvant également accompagner la mise en place de la ZFE métropolitaine (réseau temporaire de bus à fréquence élevée sur les lignes de transport en commun saturées, développement du covoiturage et du télétravail etc.).

Enfin, le Conseil métropolitain a demandé au Gouvernement que lui soit affecté une part de la Contribution Climat Energie (CCE) pour accompagner notamment le renouvellement du parc automobile métropolitain.

 

 « Pragmatisme et progressivité doivent nous permettre d’accompagner la mise en place de la ZFE métropolitaine, qui devra nécessairement faire l’objet dès janvier 2019 de réunions avec les citoyens et d’un plan de communication très complet pour en faire la pédagogie », a rajouté Patrick OLLIER.

 

Liste des communes concernées par la Zone à Faibles Emissions (ZFE)

sur le périmètre de l’Intra A86 :

 

Communes intégralement incluse dans le périmètre :

1.      Paris

2.      Asnières-sur-Seine

3.      Bagneux

4.      Bois-Colombes

5.      Boulogne-Billancourt

6.      Bourg-la-Reine

7.      Châtillon

8.      Chaville

9.      Clichy

10.   Courbevoie

11.   Fontenay-aux-Roses

12.   Garches

13.   La Garenne-Colombes

14.   Issy-les-Moulineaux

15.   Levallois-Perret

16.   Malakoff

17.   Meudon

18.   Montrouge

19.   Neuilly-sur-Seine

20.   Puteaux

21.   Saint-Cloud

22.   Sceaux

23.   Sèvres

24.   Suresnes

25.   Vanves

26.   Bagnolet

27.   Les Lilas

28.   Pantin

29.   Le Pré-Saint-Gervais

30.   Romainville

31.   Saint-Ouen

32.   Alfortville

33.   Arcueil

34.   Cachan

35.   Charenton-le-Pont

36.   Chevilly-Larue

37.   Gentilly

38.   L'Haÿ-les-Roses

39.   Ivry-sur-Seine

40.   Le Kremlin-Bicêtre

41.   Saint-Mandé

42.   Villejuif

43.   Vincennes

Communes partiellement incluse dans le périmètre :

44.   Villeneuve-la-Garenne

45.   Colombes

46.   Nanterre

47.   Rueil-Malmaison

48.   Vaucresson

49.   Marnes-la-Coquette

50.   Ville-d'Avray

51.   Clamart

52.   Le Plessis-Robinson

53.   Châtenay-Malabry

54.   Gennevilliers

55.   Antony

56.   Saint-Denis

57.   La Courneuve

58.   Drancy

59.   Aubervilliers

60.   Bondy

61.   Bobigny

62.   Noisy-le-Sec

63.   Montreuil

64.   Rosny-sous-Bois

65.   Nogent-sur-Marne

66.   Champigny-sur-Marne

67.   Joinville-le-Pont

68.   Saint-Maurice

69.   Maisons-Alfort

70.   Vitry-sur-Seine

71.   Créteil

72.   Choisy-le-Roi

73.   Thiais

74.   Rungis

75.   Fontenay-sous-Bois

76.   Fresnes

77.   L'Ile-Saint-Denis

78.   Vélizy-Villacoublay

79.   Viroflay