Soutient aux circulations douces.

A l’initiative de Patrick OLLIER, Président de la Métropole du Grand Paris, et sous le pilotage de Daniel GUIRAUD, Vice-président délégué à la mise en œuvre de la Stratégie Environnementale, ainsi que de Jean-Pierre BARNAUD, Vice-président délégué aux Mobilités et Circulations Douces, cette politique en faveur du vélo a été affirmée depuis l’adoption, par le Conseil du 12 novembre 2018, du Plan Climat Air Energie Métropolitain (PCAEM) dont un de ses objectifs est d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Dans ce cadre, trois étapes sont fixées :

  • 10 % de déplacements à vélo à l’horizon 2024 ;
  • Multiplication par 3 des déplacements à vélo à l’horizon 2030 ;
  • Plus de la moitié des déplacements en modes actifs à l’horizon 2050.

Cette volonté de la Métropole du Grand Paris d’encourager et d’accroître l’usage du vélo s’inscrit dans le cadre d’une politique environnementale ambitieuse qui se traduit déjà notamment par la Zone à Faibles Emissions (ZFE) métropolitaine instaurée le 1er juillet 2019 et dans laquelle 52 communes sont déjà engagées.

Un réseau cyclable métropolitain 

Le 11 octobre 2019, le Conseil de la Métropole du Grand Paris a adopté à l’unanimité une convention de partenariat triennale avec le Collectif Vélo Ile-de-France (concepteur de la carte du « RER V ») afin de construire ensemble un plan d’actions permettant la réalisation d’une carte des aménagements cyclables existants et l’élaboration d’un réseau cyclable métropolitain. Ce dernier devra permettre de prioriser les aménagements à réaliser dans la zone dense continue. La Métropole souhaite ainsi accélérer la réalisation d’infrastructures dédiées au vélo à l’échelle métropolitaine, en concertation avec l’ensemble des maîtres d’ouvrages et financeurs.

Les mesures d’accompagnement de la Métropole du Grand Paris en faveur du vélo

Depuis 2016, la Métropole du Grand Paris s’est engagée pour encourager l’utilisation du vélo à travers : 

  • L’extension du service Vélib’ à 55 communes métropolitaines avec le financement de 373 stations hors de Paris à raison de 10 000 euros par an par station.
  • Le Fonds d’Investissement Métropolitain (FIM) qui a déjà subventionné 67 projets de développement de voies cyclables dans 49 communes pour 34.6 millions d’euros.
  • Le soutien aux projets de franchissements et équipements structurants pour lutter contre les coupures urbaines et favoriser le développement des mobilités douces. En 2019, trois projets ont déjà été financés à hauteur de 11 millions d’euros : le franchissement au-dessus de l’A1 à La Courneuve, le Pont de Nogent et la passerelle de Thiais-Orly.
  • Le dispositif Métropole Roule Propre ! avec une subvention de 500 € pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique par un particulier, en remplacement d’un véhicule thermique mis au rebut.