Schéma directeur énergétique métropolitain

Après avoir adopté son Plan climat air énergie métropolitain (PCAEM) qui a permis de fixer le cadre général de sa trajectoire en matière de transition énergétique, la Métropole du Grand Paris souhaite désormais avancer dans sa déclinaison opérationnelle pour atteindre les objectifs établis.

Synthèse de la vision stratégique " Réussir la transition énergétique " du PCAEM
Synthèse de la vision stratégique " Réussir la transition énergétique " du PCAEM

 

Dans ce cadre, la Métropole a lancé le 21 juin 2019 l’élaboration d’un Schéma directeur énergétique métropolitain (SDEM), conformément au plan d’actions prévu par le PCAEM (action ENE 2) et conformément à sa responsabilité confiée par la loi (art L.5219-1 du CGCT).

Ce schéma sera élaboré en concertation avec les autorités compétentes intéressées – notamment le SIPPEREC, le SIGEIF et la ville de Paris – dans une dynamique partenariale. L'objectif, créer une mobilisation des compétences et de l’expérience locale parmi l’ensemble des acteurs du système énergétique métropolitain, permettant une bonne articulation avec les démarches déjà engagées, éviter les recouvrements et avancer le plus efficacement possible dans le sens de l’intérêt général.

Le Schéma directeur énergétique métropolitain a par ailleurs vocation à s’inscrire dans une logique multi-énergies où les problématiques d’évolution des différents réseaux de distribution énergétique seront liées aux enjeux d’intégration des énergies renouvelables et de récupération, d’évolution de la demande d’énergie, de l’efficacité énergétique (dont la rénovation énergétique des bâtiments), et de développement des infrastructures nécessaires aux mobilités propres.

La Métropole vise une adoption de ce schéma directeur pour la fin de l’année 2021, permettant ainsi de porter différentes ambitions :

  • Ouvrir un réel espace d’échanges et de coordination entre les parties prenantes du système énergétique du territoire métropolitain et instaurer une démarche de co-construction ;
  • Etablir une véritable feuille de route opérationnelle et échelonnée dans le temps ;
  • Porter pleinement les ambitions du PCAEM et des PCAET en matière de transition énergétique, tout en assurant la sûreté et la qualité d’alimentation énergétique de la Métropole sur la base d’une connaissance éclairée du territoire, de ses ressources et contraintes, en explorant les potentiels d’innovation et en s’assurant d’une approche réaliste sur les plans techniques et économiques ;
  • Favoriser l’appropriation de cette stratégie énergétique non seulement par les collectivités territoriales, mais également par les acteurs socio-économiques et les citoyens.