Grâce à son action au service des 131 communes, la Métropole du Grand Paris, « Métropole des Maires », agit comme un véritable levier des transitions.

Addthis est desactivé

Ce rôle s’inscrit au coeur même des objectifs qui lui sont assignés et se présente avec d’autant plus d’acuité aujourd’hui. Les crises sanitaire, climatique, écologique ou encore énergétique, nous ont fait prendre conscience de la nécessité de construire ensemble une Métropole plus durable, résiliente, solidaire et équilibrée.

Récemment, nous avons officiellement lancé, avec Christophe BECHU, Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires, les travaux d’aménagement du Casier pilote de la Bassée, un ouvrage unique et exemplaire financé à hauteur de 31 millions d'euros par la Métropole et qui permettra d'abaisser jusqu'à 15 cm le niveau de crue de la Seine.

L’avancée du chantier du Centre Aquatique Olympique, dont la conception s’appuie sur des principes innovants d’écoconstruction, a par ailleurs été saluée par la Ministre des Sports, Amélie OUDEA-CASTERA, lors de sa visite le 27 octobre dernier sur le site Saulnier à Saint-Denis.

L'adoption à venir du Schéma Directeur Energétique Métropolitain dotera la Métropole d’une feuille de route opérationnelle en matière de Transition énergétique.

Le succès de l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour la logistique fluviale de l’Axe Seine, qui a permis de désigner 21 lauréats le 18 octobre dernier, montre également la pertinence d’une action coordonnée avec nos partenaires de l’Axe Seine pour favoriser la transition écologique et énergétique de la Vallée de la Seine. Je suis d’ailleurs heureux que la Métropole puisse accueillir les 5e Rencontres de l’Axe Seine le 6 décembre 2022 au Jardin d’Acclimatation. Celles-ci seront l’occasion de dresser le bilan et les perspectives de cette coopération inédite par son ampleur géographique et thématique.

Plus largement, à travers nos actions en matière de rééquilibrage territorial, de soutien à l’innovation et aux initiatives culturelles, de déploiement des mobilités douces, de retour de la nature en ville, de redynamisation de nos centres-villes avec le programme « Centres-villes vivants » ou encore d’économie circulaire et de logistique urbaine décarbonée, nous prouvons chaque jour par l’action que la transition du territoire métropolitain est engagée.

Patrick OLLIER
Ancien Ministre
Président de la Métropole du Grand Paris
Maire de Rueil-Malmaiso