Les principales actions de la Métropole du Grand Paris en quatre ans.

« Depuis la création de la Métropole, nous avons engagé des actions majeures dans plusieurs domaines que nous avons réussies à mettre en œuvre collectivement dans l’intérêt des 131 communes et au service des 7,2 millions d’habitants. Avec une gouvernance partagée efficace, qui nous a permis d'agir très vite, pas moins de 742 délibérations ont été adoptées au cours de 36 Bureaux et 26 Conseils, dont 98 % à l’unanimité. »

Patrick OLLIER,
Ancien Ministre,
Président de la Métropole du Grand Paris

 

  1. En matière d’attractivité et de rayonnement : les deux éditions d’Inventons la Métropole du Grand Paris, le plus grand concours européen d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement mobilisent près de 11 milliards d’euros d’investissements privés financés et permettent d’aménager 77 sites, soit 2,5 millions de m² et près de 20 hectares d’espaces végétalisés, et de construire 18 000 logements (dont près de 4000 logements sociaux) et de créer 80 500 emplois (dont 61 500 emplois pérennes).
    Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, la Métropole assure la maîtrise d’ouvrage du Centre Aquatique Olympique et de son franchissement sur l’A1, seul équipement pérenne prévu pour cet événement ;
  2. En matière de rééquilibrage territorial : au total, depuis 2016, la Métropole du Grand Paris a investi 160 millions d’euros dans des projets ambitieux, notamment par le biais du Fonds d’Investissement Métropolitain (FIM), qui a permis de financer 542 projets pour un montant de 113,4 millions d’euros au bénéfice de 117 communes et 9 territoires.
    Le financement de grands projets structurants (franchissements, pistes cyclables, dispositifs de lutte contre le bruit, etc.) et la maîtrise d’ouvrage de 5 ZAC ou opérations déclarées d’intérêt métropolitain (ZAC Plaine Saulnier à Saint-Denis, ZAC des Docks à Saint-Ouen et opérations d’intérêt métropolitain à Villeneuve-la-Garenne, Noisy-le-Grand et Livry-Gargan) permettent également d’opérer un rééquilibrage territorial ;
  3. En matière d’amélioration du cadre de vie : 53 communes de la Métropole d’ores et déjà engagées dans la mise en place progressive de la plus importante Zone à Faibles Emissions (ZFE) en Europe qui vise à réduire la circulation des véhicules les plus polluants à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86.
    De nombreuses autres actions ont été initiées en matière de retour de la nature en ville et de préservation de la biodiversité, de résorption de l’habitat insalubre, de rénovation énergétique, grâce à la signature d’une convention SARE avec l’Etat le 19 décembre 2019, de lutte contre les nuisances sonores, avec le vote d’un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) le 4 décembre 2019 qui mobilise une enveloppe de 100 millions d’euros sur 5 ans ;
  4. En matière de Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI) : un programme pluriannuel d’investissement de 108 millions d’euros sur la période 2019-2023 (soutien du projet de casier pilote de La Bassée, réouverture et renaturation de cours d’eau et de rus, entretien de plus de 100 km de digues et murs anti-crue, désimperméabilisation des sols, etc.). Le 14 novembre 2019, la Métropole a signé le premier aquaprêt de France avec la Caisse des Dépôts et Consignations d’un montant de 54 millions d’euros ; la Métropole a en outre signé le 27 février 2020 une Charte d’engagement avec la Chambre régionale d’Agriculture, au titre de la solidarité amont/aval, afin d’indemniser des agriculteurs volontaires pour des zones d’expansion de crues.
  5. La réduction de la fracture numérique : le Fonds Métropolitain pour l’Innovation Numérique (FMIN) a permis de soutenir 52 expérimentations destinées à être répliquées sur l’ensemble du territoire. En parallèle, le déploiement des Pass Numériques vise à fournir un accompagnement numérique à destination de publics en difficulté dans 15 territoires d’expérimentation ;
  6. Le déploiement d’actions de proximité : dans le cadre du programme centres-villes vivants, la Métropole a aidé 26 communes à revitaliser leur centre-ville. Des initiatives en faveur de l’économie circulaire ont également été créées (Grand Paris Circulaire, création du programme-actions « Achats et économie circulaire, ouverture du site grandpariscirculaire.org…). Enfin, de nombreux acteurs de la logistique se sont engagés en signant un Pacte pour une logistique métropolitaine, qui rassemble à ce jour 80 signataires ;
  7. Le développement culturel : la Métropole a soutenu de multiples initiatives dans l’ensemble du territoire (Festival MegaCities -ShortDocs, Ateliers Médicis, Micro-folies, Nuit blanche, Sentier Métropolitain du Grand Paris…).

En parallèle, l’élaboration et la déclinaison opérationnelle des schémas directeurs stratégiques de la Métropole se poursuivent : Plan Climat Air Energie Métropolitain (PCAEM), Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE), Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), Schéma Métropolitain d’Aménagement Numérique (SMAN), Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement (PMHH) et Schéma Directeur Energétique Métropolitain (SDEM).

Découvrez la Lettre n°9 de la Métropole du Grand Paris qui présente l’ensemble des actions entreprises par la Métropole du Grand Paris :