Le Conseil de développement de la Métropole du Grand Paris (Codev) a tenu mardi 29 juin 2021 sa première assemblée plénière au siège de la Chambre du commerce et d’industrie (CCI) de région Paris Île-de-France à la suite du renouvellement de ses membres, en présence de Patrick OLLIER, Président de la Métropole du Grand Paris, Philippe PELLETIER, Président du Codev, Président du Plan bâtiment durable, Didier KLING, Président de la CCI Paris Île-de-France, Pascal PELAIN, Conseiller métropolitain délégué au suivi du Codev, Maire de Villeneuve-la-Garenne et Méka BRUNEL, ancienne Présidente du Codev, Directrice générale de Gecina. Un temps fort qui a permis de dresser le bilan de ses trois premières années d’existence et présenter les axes de développement à venir.

Un bilan positif et des perspectives ambitieuses

Patrick OLLIER a ouvert le Conseil en saluant le travail amorcé lors de la première mandature qu’il souhaite voir s’intensifier. « Les travaux du Codev, durant ces trois premières années, ont permis d'éclairer les élus et d’enrichir les documents de planification résultant du projet métropolitain. Cette dynamique doit se poursuivre dans le cadre de la nouvelle mandature qui rassemble des habitants de tous horizons et des personnalités issues des milieux économiques, sociaux, environnementaux et culturels de la Métropole », a-t-il souligné.

Dans cette perspective, Philippe PELLETIER a annoncé les sujets constituant le programme de la rentrée. Les membres du Codev seront notamment sollicités sur le Schéma directeur énergétique métropolitain (Sdem) et le Plan alimentation durable qui seront approuvés en 2022. Par ailleurs, quatre sujets à dimension plus prospective sont prévus : le développement des tiers-lieux au service de la vitalité des territoires ; la neutralité carbone dans la Métropole; la ressource en eau et le réchauffement climatique et une étude comparée sur les dernières innovations des métropoles à l’échelle mondiale.

Des évolutions et une instance renouvelée

Le Conseil de développement est constitué d’une gouvernance et d’une assemblée qui interagissent de façon permanente en lien avec les élus métropolitains. L’assemblée du Codev est constituée d’un collège d’habitants et d’un collège de personnalités qualifiées. Le premier est composé de 48 membres (24 femmes et 24 hommes) tirés au sort parmi plus de 900 candidats, représentation la plus fidèle possible de la population métropolitaine. Quant au collège des personnalités qualifiées (composition en annexe), il réunit 48 membres issus des milieux économique, social et culturel de la Métropole. Ce dernier comprend des profils diversifiés (urbaniste, biologiste, chercheur…). Au total, l’assemblée comprend 96 membres permanents.

« Réunir l’expertise technique des personnalités qualifiées à l’expertise d’usage des habitants est une vraie richesse. C’est cette diversité des profils que nous recherchons au sein du Codev ! » a indiqué Philippe PELLETIER. Le positionnement du Codev a également été redéfini afin de laisser une plus grande place aux sujets prospectifs qui interrogent le devenir du territoire métropolitain. Par ailleurs, le Codev va accélérer le travail d’ouverture vers le grand public et rejoindre la Coordination nationale des conseils de développement (CNCD).

Une première expérience de travail collaboratif

A l’occasion de la séance d’installation du Codev, un atelier d’intelligence collective portant sur le devenir de la Métropole a été organisé autour de quatre thèmes :

  • Développer une Métropole du Grand Paris attractive en 2050 ;
  • Faire face aux risques dans la Métropole du Grand Paris en 2050 ;
  • Vivre ensemble dans la Métropole du Grand Paris en 2050 ;
  • Habiter la métropole du Grand Paris en 2050.

Cette démarche qui vise à sonder les priorités des Métropolitains en les inscrivant dans une démarche prospective est l’un des nouveaux axes de travail du Codev. Les résultats de ces travaux seront approfondis et enrichis à la rentrée à l’occasion d’une série de réunions publiques et d’un sondage en ligne.