Lors du Conseil métropolitain du 11 octobre 2019, plusieurs projets structurants ont été adoptés au bénéfice des communes métropolitaines et de leurs habitants.

Pour agir contre la fracture territoriale, quatre conventions de financement ont été approuvées à l'unanimité lors du Conseil métropolitain pour des opérations d’aménagement. La Métropole du Grand Paris apporte ainsi son soutien financier à hauteur de 5 millions d’euros pour la création création d’un franchissement dans le quartier « Pleyel » à Saint-Denis qui permettra de faciliter les liaisons entre les grands quartiers en mutation de la ville et la future gare du Grand Paris Express. La réalisation de cet ouvrage s’inscrit dans la démarche de résilience et de lutte contre les coupures urbaines portées par la Métropole qui a également décidé de financer pour 5 millions d’euros la réalisation d’une passerelle piéton-cycliste, à proximité de la station pont de Rungis, située au-dessus des emprises ferroviaires. Un projet qui s’inscrit dans une logique intercommunale puisque situé sur deux communes : Thiais et Orly.

De même, la Métropole octroie 3,68 millions d’euros pour les études de conception de la gare d’interconnexion Bry-Villiers-Champigny (RER E et ligne 15 du Grand Paris Express), infrastructure stratégique pour le développement de l’est du territoire métropolitain. Enfin, 1,7 millions d’euros sont attribués au projet de passerelle piéton-cycliste sur la Marne située dans le prolongement du réaménagement du Pont de Nogent, un ouvrage emblématique à l’échelle métropolitaine.

Dans le cadre de son plan « Piscines-Héritage 2024 », la Métropole a décidé de soutenir pour 12 millions d’euros la construction des sites d’entraînement aquatiques dédiés aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Un engagement fort qui participe au rééquilibrage territorial de l’offre de piscines. Cette subvention est répartie entre les centres aquatiques du Pont-de-Bondy, de Coursailles à Aulnay-sous-Bois et du Fort d’Aubervilliers à Aubervilliers.

Enfin, dans le cadre de sa compétence Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations, la Métropole apporte un soutien de 2 millions d’euros à la réalisation des études menées par les départements des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Plus que jamais, l’année 2020 sera celle de l’intensification opérationnelle des actions et des projets initiés par la Métropole du Grand Paris au profit des 131 communes et des 7,2 millions d’habitants qui la composent !

Patrick OLLIER
Président de la Métropole du Grand Paris