Daniel Breuiller, Vice-président délégué à la mise en valeur du patrimoine naturel et paysager, à la politique de la nature et à l’agriculture en ville, et Thierry Duroselle, Président de la Société Centrale d’Apiculture, ont décerné les prix du 4e concours des miels métropolitain à 86 apiculteurs.

La Métropole du Grand Paris organise, depuis 2016, le concours des miels métropolitains, en partenariat avec la Société Centrale d’Apiculture (SCA). Depuis 2016, plus de 450 candidats, représentant 105 communes de la Métropole, ont déposé près de 700 échantillons. Les jurys successifs ont permis de désigner 217 lauréats, de 88 villes, dont 24 ruchers municipaux.  

Cette 4e édition a rencontré un vif succès puisque 148 candidats, représentant 89 communes du périmètre métropolitain, ont déposé 216 échantillons, dont 20 ruchers municipaux. À la suite du jury du concours, qui s’est tenu le samedi 9 novembre 2019 à Asnières-sur-Seine, se sont 86 lauréats, représentant 59 villes du territoire métropolitain, qui se sont vu décerner des prix au sein des différentes sections. 

•    Miel de tilleul : 3 lauréats (1 or – 1 argent - 1 bronze)
•    Miel polyfloral de printemps liquide : 18 lauréats (5 or - 10 argent - 3 bronze)
•    Miel polyfloral d’été liquide : 52 lauréats (16 or - 20 argent - 16 bronze)
•    Miel polyfloral d’été cristallisé : 13 lauréats (2 or - 6 argent - 5 bronze)

Parmi les lauréats, 9 ruchers municipaux ont été récompensés : Argenteuil, Colombes, Issy-les-Moulineaux, La Garenne-Colombes, Le Kremlin-Bicêtre, Livry-Gargan, Maisons-Alfort, Vaucresson et Villeneuve-Saint-Georges. 

Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris : "Cette 4ème édition du concours illustre, s’il le fallait, le soutien de la Métropole à des actions en matière de biodiversité, d’agriculture et retour de la nature en ville. Depuis 2016, en célébrant l’excellence des miels métropolitains, c’est toute une filière créatrice de valeur ajoutée et donc d’emplois que nous mettons en valeur". "Ce concours est une formidable occasion de renforcer notre dynamique en faveur du développement de l’apiculture et de la biodiversité sur notre territoire métropolitain" ajoute Daniel Breuiller.

Tous les lauréats se sont vu remettre un diplôme de médaille (or, argent ou bronze). Les meilleurs notés de chaque section ont également reçu une médaille d’excellence « la médaille du développement durable de la Monnaie de Paris ». Toutes les villes représentées au concours ont par ailleurs reçu un diplôme honorifique les récompensant pour leurs actions en faveur de la protection de la biodiversité. 

Miels