Tenez-vous informé des dernières évolutions de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Addthis est desactivé

Point de situation sur la Covid-19

A l’initiative du Préfet de la région Ile-de-France et de la Directrice générale de l’ARS, un « Point de situation COVID-19 » a été organisé le jeudi 13 octobre. Il s’est tenu en présence d’élus des différentes collectivités, la Métropole étant représentée par Ludovic TORO, et des représentants des chambres consulaires. Plusieurs informations sur la situation sanitaire, à date du 13 octobre, ont été communiquées et nous souhaitons vous en faire part.

Point épidémiologique par l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France :

  • Le taux d’incidence en Ile de France se situe à 440 pour 100 000 habitants et continue d’augmenter.


    Néanmoins :

  1. il est inférieur au taux sur la France entière qui est de 574 pour 100 000,

  2. son rythme d’augmentation est plutôt en ralentissement (+7% cette semaine contre +30% la précédente).

  • On observe aussi des écarts importants entre départements sur la région, les Yvelines présentant le taux le plus élevé à 508 pour 100 000 contre 290 en Seine-Saint-Denis

  • Le taux d’incidence est de 572 chez les plus de 65 ans, c’est un marqueur inquiétant qui incite à diffuser largement les recommandations en matière de vaccination auprès de ce public

Situation hospitalière :

  • L’impact de la reprise de l’épidémie commence à se faire sentir.

  • On comptabilise sur la région 4 881 lits occupés avec des patients Covid positifs (NB : entre 30% et 40% sont des personnes hospitalisées pour d’autres motifs et qui se sont avérées porteuses, dites « Covid fortuits »).

  • Les entrées en soins critiques repartent à la hausse, tout en restant à un niveau limité quant à leur impact sur les structures hospitalières.

Vaccination :

La campagne a démarré le 03 octobre pour la Covid.

  • Il est à noter un changement important dans les modalités de définition des personnes pour qui il est recommandé de se faire vacciner. Aujourd’hui on ne cible plus par rapport au nombre de rappels, mais par rapport à la date du dernier rappel.

  • Ce rappel est recommandé par la Haute Autorité de Santé pour :

  1. les personnes de plus de 80 ans immunodéprimées, en EHPAD, ou en USLD (Unités de Soins de Longue Durée) et n’ayant pas eu de rappel au cours des 3 derniers mois,

  2. les personnes de plus de 60 ans, celles présentant des comorbidités, les femmes enceintes ainsi que les professionnels de santé n’ayant pas eu de rappel au cours des 6 derniers mois.

A noter qu’avoir eu la Covid vaut rappel. Un délai de 3 mois doit ainsi être laissé entre l’infection et le rappel.

  • Le 18 octobre sera lancée la campagne de vaccination antigrippale pour toutes les populations prioritaires, notamment les plus de 65 ans. Pour ces populations, la recommandation de la Haute Autorité de Santé est la vaccination concomitante grippe / Covid.

  1. On estime à 3.5 millions le nombre de personnes concernées par cette campagne de rappel.

  2. Aujourd’hui, le taux de couverture vaccinale chez les plus de 80 ans et les personnes résidantes en EPHAD se situe autour de 10-11% et est de l’ordre de 34% pour les plus de 60 ans.

Les épidémies hivernales touchent l’Ile de France précocement cette année comparativement aux années précédentes (la région a d’ores et déjà été déclarée en phase épidémique pour la bronchiolite ce qui mobilise lourdement les services de pédiatrie et peut créer de lourdes tensions dans les hôpitaux). Il est rappelé l’efficacité des gestes barrières et la nécessité de les mettre en œuvre autant que possible (aération, lavage des mains, port du masque.

Centres de dépistage

En rouge : centres de diagnostic et de dépistage prioritaires.
En gris : centres de diagnostic et de dépistage.

Centres de vaccination

Commission Santé et solidarités de la Métropole du Grand Paris

La commission « Santé et solidarités » de la Métropole a été installée le 14 octobre 2020. Cette commission présidée par Ludovic TORO, Maire de Coubron, Président de l’Observatoire régional de la santé (ORS), sera l’instance de suivi de la lutte contre l’épidémie de la COVID-19 et s’inscrit comme force de proposition pour la coordination, l’organisation et l’accompagnement des 131 communes de la Métropole face à la crise sanitaire.

Commission santé
Patrick OLLIER et Ludovic TORO durant la Commission Santé et solidarités du 14 octobre 2020.

 


Plusieurs politiques publiques mises en oeuvre par la Métropole concourent directement ou indirectement à l’amélioration de la santé des habitants. Les documents de planification, et notamment le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), le Plan Climat Air Énergie Métropolitain (PCAEM) ou encore le Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement (PMHH), prennent en compte ces enjeux en matière d’aménagement et d’urbanisme, de logement ou d’alimentation. L’ensemble des actions de la Métropole visant à réduire la pollution atmosphérique ou le bruit dans l’environnement, favoriser les mobilités actives et une alimentation de qualité, participent à l’augmentation de l’espérance de vie, à la réduction des inégalités sociales ou territoriales et à l’amélioration de la santé des habitants.